samedi 15 juillet 2017

Pendant qu’en France les féministes soutiennent le burkini, en Algérie, les femmes résistent

Le 15/07/2017

« Baignade républicaine » : des femmes défient l’obscurantisme – jugé comme une chance pour la France
Publié par Christian Larnet le 12 juillet 2017

 Un groupe de féministes algériennes, plus de 3000 selon le site de l’Observatoire algérien
observalgerie.com, a lancé sur les réseaux sociaux un appel à une « baignade républicaine ».
 
Tandis que les hypocrites féministes françaises ont cessé leur combat pour la libération de la femme devant le tapis de prière des mosquées, de vraies féministes risquent leur vie pour les femmes musulmanes.
 
Un groupe de jeunes filles d’Annaba, dont le nombre dépasse les 3000, a lancé un appel sur les réseaux sociaux pour une « baignade républicaine ».
Le principe est de réunir le plus de femmes et de jeunes filles possible pour se baigner sur les plages d’Annaba.
Cette initiative, portée par des militantes féministes sur les réseaux sociaux, fait suite à une campagne menée par plusieurs pages sur facebook, qui invitent leurs abonnés à prendre en photo les femmes et les jeunes filles se baignant en bikini ou autres tenues occidentales jugées, et de les dénoncer à la vindicte islamique en postant leurs photos sur les réseaux sociaux.
L’appel est déjà largement partagé sur les réseaux sociaux – sauf en France ou les féministes se terrent de honte d’avoir ainsi perdu toute crédibilité, elles dont le mouvement avait pourtant réussi à obtenir des avancées importantes pour les femmes – jusqu’à ce qu’elles prêtent allégeance à l’islam pour éviter qu’il puisse être désigné pour ce qu’il est : profondément sexiste et ennemi de l’égalité.

D’ailleurs les homosexuels ont fait pareil : jamais vous ne les verrez dire publiquement que l’islam est à ce point homophobe que les gays sont emprisonnés, voire même pendus en Iran.

Cette action est une première du genre en Algérie, et nous lui apportons tout notre soutien moral.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.